Bonjour chers dresseurs!

Après le spotlight sur Parasect, voici donc un spotlight sur Colossinge! Cet analyse est d’actualité pour le patch 0.41.4 Android et 1.11.4 IOS de Pokémon Go.

Attention, vous ne comprendrez pas cet article si vous n’avez jamais lu l’article sur la mécanique des combats en arène.

Cet article se compose d’une première partie analysant les généralités, les faiblesses et les résistances du pokémon en matière de type, d’une seconde partie concernant les attaques qu’il peut avoir, et enfin, une troisième partie concernant la niche qu’il occupe dans les combats en arène, avec en prime, deux vidéo afin d’illustrer la puissance d’une de ses combinaisons d’attaque.


Première partie : Généralités :

Colossinge possède au niveau 40, 1864 PC et 114 PV avec 45/45 IV, et 1552 PC et 102 PV avec 0/45 IV.

402

Colossinge est un pokémon de type combat. Ce type offre à Colossinge des faiblesses face à différents types d’attaques :

  • Faiblesse aux attaques de type fée (125% de dégâts pris).
  • Faiblesse aux attaques de type vol (125% de dégâts pris).
  • Faiblesse aux attaques de type psy (125% de dégâts pris).

Ce type lui offre aussi des résistances :

  • Résistance aux attaques de type roche (80% de dégâts pris).
  • Résistance aux attaques de type insecte (80% de dégâts pris).
  • Résistance aux attaques de type ténèbres (80% de dégâts pris).

Colossinge est un pokémon équilibré avec 3 faiblesses pour 3 résistances, le seul soucis étant qu’il y a une faiblesse au type vol, et qu’il est facile d’obtenir un Roucarnage. Cela oriente donc déjà quelque peu sa place en combat d’arène. Au niveau des statistiques, Colossinge possède 178 en attaque de base, 150 en défense de base, et 130 en endurance de base. Cela équivaut à la moyenne des pokémons. Passons à la deuxième partie!


Seconde partie : Les attaques :

Analysons maintenant les deux attaques de base auxquelles Colossinge a accès : Balayage et Poing-Karaté.

Balayage :

  • Animation : 0,6 seconde.
  • Type : Combat.
  • Puissance : 6,25 (Colossinge a le type combat, il bénéficie donc du STAB).
  • DPS : 10,42
  • Génération d’énergie par attaque : 7
  • Génération d’énergie par seconde : 11,67

Poing-Karaté :

  • Animation : 0,8 seconde.
  • Type : Combat.
  • Puissance : 7,5 (Colossinge a le type combat, il bénéficie donc du STAB).
  • DPS : 9,38
  • Génération d’énergie par attaque : 8
  • Génération d’énergie par seconde : 10

Passons maintenant aux trois attaques spéciales de Colossinge : Coup-Croix, Balayette et Tranche-Nuit.

Coup-Croix :

  • Animation : 2 secondes.
  • Type : Combat.
  • Dégâts : 75 (STAB)
  • DPS : 37,5
  • Coût en énergie : 100

Balayette :

  • Animation : 2,25 secondes
  • Type : Combat.
  • Dégâts : 37,5 (STAB).
  • DPS : 16,67
  • Coût en énergie : 25

Tranche-Nuit :

  • Animation : 2,7 secondes.
  • Type : Ténèbres.
  • Dégâts : 30
  • DPS : 11,11
  • Coût en énergie : 25

Comme vous l’aurez remarqué, Colossinge ne possède que des attaques de base rapide. Combiné avec sa faiblesse au type vol, cela le condamne définitivement à un rôle d’attaquant, la défense n’étant absolument pas son fort. Et puis, avez-vous déjà vu un Colossinge rester sur la défensive? En attaque de base, privilégiez Balayage.

Au niveau des attaques spéciales, Coup-Croix est la meilleure, tout simplement parce qu’il s’agit de l’attaque spéciale possédant le plus puissant DPS du jeu. Sa vitesse d’animation est de deux secondes. Si vous vous souvenez du spotlight sur Parasect, vous aurez remarqué qu’il était possible pour Parasect de lancer Plaie-Croix entre deux attaques de base adverse tout en les esquivant toutes les deux car Plaie-Croix a une animation de 2,1 secondes. Et bien oui! Coup-Croix est encore plus rapide que Plaie-Croix, vous pouvez donc faire de même tout en plaçant plus de dégâts.

La meilleure combinaison pour un Colossinge est donc Balayage/Coup-Croix. Passons maintenant à la dernière partie!


Troisième partie : La place de Colossinge dans les combats en arène :

Désolé, nous vous avons déjà spoilé cette partie en vous annonçant précédemment que Colossinge est fait pour attaquer. Cependant, nous ne vous avons pas encore dit contre quoi il était efficace. En plus d’être un pokémon efficace contre des défenseurs plus rares tels que Rhinoféros et Grolem, pour lesquels sa résistance aux attaques de type roche et leur faiblesse aux attaques de type combat font de lui une terreur, Colossinge est aussi un contre face à deux pokémons très utilisés en défense dans les arènes : Ronflex et Lokhlass.

Évidemment, le fait que Ronflex puisse avoir Psykoud’Boul rend gênante l’utilisation d’un pokémon de type combat. Néanmoins, esquiver un Psykoud’Boul est aisé avec une attaque aussi rapide que Balayage. Voyez plutôt Colossinge comme une solution de dépannage dans une arène surchargée de Ronflex si vous n’avez pas assez de puissance de frappe pour les tomber tous.

Quant à Lokhlass, à niveau équivalent, il ne pose aucun problème à Colossinge, SAUF lorsque le Lokhlass possède Blizzard. Dans cette situation, deux solutions s’offrent à vous :

  • changer de pokémon en envoyant un pokémon de type eau/glace pour encaisser Blizzard à la place de Colossinge (double résistance).
  • l’esquiver.

Pour esquiver Blizzard, il faut que vous ayez été sage durant toute l’année, que vous ayez prié Arcéus chaque jour, mais aussi avoir des nerfs d’acier (ou pas, j’ai un ami qui se contente de hurler tout en enchainant des esquives et parfois ça marche). Lorsque vous rencontrez ces conditions, attendez que votre pokémon soit pris dans le glaçon du Blizzard, puis, faites votre esquive et serrez les fesses. Si ça a marché, lâchez un « all planned » ou un « easy » pour gagner +5 en charisme.

Plus sérieusement, esquiver Blizzard combine à la fois réflexe et chance. Pourquoi chance? Parce que le jeu ne vous accorde même pas l’esquive si vous la réussissez. Vous ne verrez jamais le mot « esquivé » apparaitre quand vous aurez réussi l’esquive. Vous ne le comprendrez qu’en prenant moins de dégâts que d’habitude. Le problème est que s’il s’agit d’un bug, il n’est pas possible de savoir si le bug est le fait de l’avoir esquivé, ou si le bug est le fait de ne pas avoir le message « esquivé« .

Voici maintenant deux vidéos dans laquelle Colossinge montre ses talents d’attaquants. Dans la première, il s’agit d’un match contre Ronflex, avec du déchet dans le match (quelques esquives ratées). Dans la seconde, il s’agit d’un match (très bugué) contre un Lokhlass de même niveau, avec Éclat Glace/Blizzard. Seul un Blizzard sur deux sera esquivé, mais Colossinge fera une belle démonstration de sa hargne.

La rédaction vous souhaite une bonne journée, et une bonne chasse!