Bonjour chers dresseurs!

Voici la traduction française de l’interview de John Hanke parue en allemand sur le site Wired.


John Hanke, fondateur de Niantic : Aller plus loin avec Pokémon Go en 2017!

 

Une demi année après la sortie de Pokémon Go durant l’été 2016, le jeu n’a pas beaucoup changé. Lentement, la couverture médiatique s’est calmée, et c’est seulement avec la sortie de nouveaux Pokémons que de nombreux joueurs sont revenus. Après la première mise à jour majeure, comment avancer maintenant, révèle John Hanke, directeur général de Niantic, dans une interview de WIRED.

Après son apparition au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, John Hanke, CEO de Niantic, fait une escale rapide à Berlin. Il est le fondateur de la société qui a développé Pokémon Go, déclenchant la hype de l’été 2016. Les monstres mignons des années 90 ont soudainement ressurgi.

15ef99c6db782414042f6fa64f411405

John Hanke, CEO de Niantic.

WIRED a rencontré Mr. Hanke au Gendarmenmarkt à Berlin et a attrapé avec lui quelques monstres. Le jeu doit aller plus loin en 2017, déclare le CEO. La prochaine étape la plus importante : Les combats en arènes vont être complètement modifié, pour mettre le travail d’équipe au centre du système.

« Il y avait des choses que j’aurais aimé voir présentes dès le début. » dit Hanke à la question de savoir si Pokémon Go avait vraiment été déjà prêt pour sa sortie.

« Je le vois personnellement comme encore inachevé. » Les trois premiers mois après la sortie, Niantic a dû s’occuper de régler les problèmes un par un (problème serveur, etc.), en essayant de rendre la technologie plus robuste. Il leur est maintenant possible de se concentrer sur de nouvelles fonctionnalités. Hanke et son équipe veulent améliorer le jeu peu à peu maintenant.

Lors du Mobile World Congress, Hanke a parlé de quatre grandes mises à jour pour l’année 2017 (NDLR : voilà pourquoi il faut toujours faire ses traductions soi-même!). L’une d’elle existe déjà : une deuxième génération de Pokémon. Un total de 80 nouveaux Pokémons ont été ajouté ainsi que quelques caractéristiques plus petites. Pour de nombreux fans, c’était une raison suffisante pour retourner jouer.

Comment cela se poursuivra-t-il avec la seconde mise à jour? Dans l’interview avec WIRED, Hanke se montre plus précis : « Il y a des groupes de travail. L’un d’eux se réfère aux arènes et au jeu d’équipe. Nous avons sorti une forme qui était incomplète », dit-il. « Nous savons par Ingress que la coopération et la planification procurent beaucoup de plaisir. Quand les gens ont un objectif commun, c’est une forte incitation à rencontrer des amis, ou se réunir avec des gens que vous ne connaissez pas. »

Hanke veut que plus de gens participent aux arènes, et ne se concentrent pas seulement sur la collection de Pokémon. « Il y a un gameplay très limité dans les arènes. Elles ne fonctionnent pas aussi bien que nous le souhaiterions« , admet-il. « Nous révisons cet aspect du jeu, avec plus de travail d’équipe, nous donneront aux gens plus de récompenses et de motivation à participer. »

Comment se poursuivra l’année après la mise à jour des arènes en 2017? « Pour les deux mises à jour qui viennent après, nous changeons les priorités de l’une à l’autre afin de définir les objectifs finaux« , explique Hanke. Les développeurs de Niantic pensent à beaucoup de choses sur la façon dont les joueurs échangeront des Pokémons et pourront s’affronter entre eux.

De plus, Niantic va enfin offrir ce que beaucoup d’entraîneurs attendent depuis les premières semaines : Mewtwo, Mew, et les trois oiseaux légendaires. « Je peux dire avec certitude que nous en verrons plus cette année« , dit Hanke.

A l’heure actuelle, il y a un gros problème avec les tricheurs dans Pokémon Go. Beaucoup de joueurs faussent toujours leur GPS avec des applications spéciales pour jouer depuis la maison. « Je ne pense pas que ce soit la faute d’un utilisateur lorsqu’il existe une application ou un site web leur offrant un programme. Il est de notre responsabilité d’éviter ces choses ou de les rendre beaucoup plus difficiles d’accès qu’actuellement« , dit Hanke.

Le CEO de Niantic joue joyeusement avec son fils à Pokémon Go, parce que c’est une bonne occasion de sortir de la maison. Il est difficile pour lui de comprendre la motivation des fraudeurs : « Je souhaite qu’ils ne le fassent pas. Ils se détruisent à travers la triche en se retirant l’aspect le plus amusant du jeu. La meilleure récompense de Pokémon Go est de se déplacer et de découvrir des parties du monde que vous n’avez pas encore visité« .

Lorsqu’on lui demande pourquoi Pokémon Go est sorti avec tant de fonctionnalités manquantes, Hanke répond de façon pragmatique : « Nous ne faisions plus partie de Google, nous avions un peu d’argent avec un financement de 35.000.000 $. Nous avons eu une équipe relativement grande et nous avons eu une quantité de temps limité« . En plus des raisons économiques, il a invoqué l’élan comme la cause. « Nous avons longtemps travaillé et finalement épuisé notre équipe. Nous avons estimé qu’il était temps de se faire remarquer. »

Vous pourrez bientôt lire l’interview complète de John Hanke sur son point de vue sur l’avenir du jeu en réalité augmentée sur WIRED.de.

Un article originellement rédigé en allemand par Dominik Schönleben.


Nous espérons que cette traduction vous a plu, néanmoins, nous allons vous laisser avec quelques petites remarques.

Les seuls propos que John Hanke a effectivement tenu sont ceux entre guillemets dans le texte, leur rédaction interprète ensuite comme elle le souhaite.

Ensuite, en traduisant, nous avons réalisé que John Hanke a parlé de trois mises à jours majeures lors du MWC, et que la deuxième génération était la première d’entre elles.

Mais ici dans cette interview, WIRED.de, qui a été au contact de John Hanke, parle de quatre grandes mises à jour en comptant la deuxième génération dedans. Ce qui n’est pas impossible, c’est que John Hanke parle bien de trois grandes mises à jour, mais aussi d’un évènement avec légendaire, que le journal considère comme une mise à jour, mais que la boite de développement considère comme un évènement et pas comme une mise à jour dans sa terminologie.

S’il y a quelques temps, John Hanke avait déclaré ne pas être sûr que sa boite puisse organiser de gros évènements en 2017, dans leurs offres d’emplois, nous pouvons voir dans la section marketing, deux offres d’emplois pour les postes de Marketing Event Coordinator (un aux USA et un en Europe). Or, en jetant un œil à leurs prérogatives, cela tient point pour point à ce qui est fait lors des gros évènements d’Ingress. Sauf que ces postes sont déjà occupé depuis longtemps pour Ingress, mais qu’ils n’en ont pas encore pour Pokémon Go. Les légendaires restent donc encore une inconnue, mais des indices commencent à apparaitre ici et là. Une chose est certaine cependant : ce n’est pas pour tout de suite.

 

La rédaction vous souhaite une bonne journée et une bonne chasse! Merci de nous avoir lu!