Bonjour chers dresseurs!

Aujourd’hui, nous allons vous parler du calcul des PC de vos pokémons. Cet article sera divisé en deux parties, la première partie expliquera le calcul derrière les PC de vos pokémons et la seconde partie, le pourquoi avoir de gros PC ne veut pas dire machine de guerre.

Attention, le contenu de cet article est valable pour la version 0.39.1 android et 1.9.1 IOS, des changements peuvent survenir à chaque mise à jour, si c’est le cas, nous éditerons l’article et vous en préviendrons, bonne lecture.


Première partie : Le calcul des PC :

Les PC de vos pokémons sont le résultat d’un calcul entre leurs différentes statistiques (attaque, défense, endurance) prenant aussi en compte leurs bonus en IV. La formule mathématique derrière ce résultat est le suivant :

PC = MAX(10, FLOOR((√Endurance x Attaque x √Défense)/ 10))

Le « Floor » ici est simplement pour désigner le fait que le résultat sera toujours arrondi à l’inférieur, le MAX indique que les PC affichés seront toujours de 10 au minimum. C’est la raison pour laquelle vous ne croiserez jamais un pokémon ayant moins de 10 PC dans la nature, même si ses statistiques ne devraient pas lui permettre d’avoir 10 PC.

  • Endurance = (Endurance de base + IV) x CPM
  • Attaque = (Attaque de base + IV) x CPM
  • Défense = (Défense de base + IV) x CPM
  • CPM : variante selon le niveau de votre pokémon, retrouvez le CPM à employer selon le niveau ici.

Pour retrouver l’endurance de base, l’attaque de base et la défense de base d’un pokémon, vous pouvez vous rendre ici.

screenshot_2016-09-29-13-14-34

Pour voir si cela marche, faisons le test avec ce Lamantine, il sort d’un oeuf obtenu au delà du niveau 20, nous savons donc qu’il est niveau 20 et que son CPM sera 0,59740001. De plus, il a la particularité d’être parfait, chacun de ses IV est donc à 15.

  • Endurance = (180 + 15) x 0,59740001 = 116,493002
  • Attaque = (156 + 15) x 0,59740001 = 102,155402
  • Défense = (192 +15) x 0,59740001 = 123,661802

PC = (116,493002 x 102,155402 x 123,661802)/10 = 1226,10889

Nous avons bel et bien obtenu les PC du pokémon. C’est cette formule qui est utilisée en sens inverse par certains sites de calculs d’IVs acceptés par Niantic (pokeassistant entre autres) afin de déterminer les IVs de vos pokémons.

Passons maintenant à la seconde partie!


Seconde partie : Impression de puissance :

Les plus malins d’entre vous l’auront remarqué dès la lecture de la formule utilisée par Niantic! En effet, la valeur d’endurance et de défense du pokémon subissent une racine carrée dans le calcul des PC du Pokémon, mais pas la valeur d’attaque.

Or, dans un combat, la valeur d’attaque d’un pokémon lorsqu’il frappe est divisée par la valeur de défense du pokémon adverse comme nous vous l’avions expliqué dans l’article du calcul du True DPS. Un pokémon peut donc avoir moins de PC qu’une autre espèce de pokémon, et pourtant le vaincre sans difficulté, car il possède une énorme valeur de défense et d’endurance alors que le pokémon adverse n’aurait qu’une grande statistique d’attaque qui gonflerait sa valeur en PC, sans pourtant le rendre plus efficace qu’un autre pokémon au combat.

Au final, considérez les PC d’un pokémon comme étant purement esthétiques, et renseignez vous sur les statistiques de la valeur d’attaque, de défense, et d’endurance d’un pokémon avant de faire votre choix.

Le cas le plus flagrant de différence d’efficacité au combat est entre Empiflor et Rafflésia. Le maximum de PC de Rafflésia est de 2492 tandis que le maximum de PC d’Empiflor est de 2530. Pourtant Rafflésia est meilleur qu’Empiflor au combat.

Empiflor :

  • Endurance 160/Attaque 222/Défense 152/stats totales : 534

Rafflésia :

  • Endurance 150/Attaque 202/Défense 190/stats totales : 542

Même si Rafflésia frappe moins fort qu’Empiflor, Rafflésia subira moins de dégâts, faisant durer le combat plus longtemps et lui permettant d’infliger plus de dégâts au total qu’Empiflor.

 

En espérant que cela vous décomplexe face aux PC des autres, alors, comme Carapuce, soyez relax!

carapuce-en-une

« Summer Time (Squirtle) », de MezyPeach (2016).

La rédaction vous souhaite une bonne journée, et une bonne chasse!